Version imprimablePrintable version
Théâtre les Tanneurs
27 Septembre 2019 > 4 Octobre 2019
Workshop

Mallika Taneja sera à Bruxelles en septembre et octobre et menera un workshop inspiré de Women Walk at Midnight, une initiative qui prend place à New Delhi tous les mois.

 

Le workshop se penche sur les questions qui se posent à l'intersection désordonnée de la performance, du défi et du banal. En explorant l'acte simple de marcher dans un studio pour ensuite se placer dans le paysage de la ville, ce workshop explorera les possibilités performatives de la marche, tant individuelle que collective.

Le workshop s'inspire des expériences de Women Walk at Midnight, une initiative qui prend place à New Delhi, en Inde, où des groupes de femmes se rencontrent dans différents quartiers de la ville et s'y promènent après minuit. Avec le CIFAS, Mallika invite les femmes de Bruxelles à se placer dans leur propre ville. Nous nous en servons comme d'un tremplin pour explorer les notions de regard, de public et de privé, de consentement et la nécessité d'être " prudent.e ". Le workshop permettra également de dégager quelques questions autour du "collectif", de la prétention à la diversité, de la place et de l'espace pour un individu au sein de ce collectif.

Chaque jour, nous explorerons des questions sur nos féminismes, les collectifs, la diversité et le consentement à travers l'acte de marcher et de jouer avec le regard dans l'atelier et ensuite, en nous plaçant de façon répétée dans le paysage de la ville, dans des zones choisies par les participant.e.s. Nous porterons une attention particulière aux changements de notre corps dans le contraste entre l'intimité maîtrisée du studio et la surveillance publique de la rue. Le workshop se construira au fur et à mesure des apprentissages de chaque journée et invitera les participant.e.s à utiliser la force du collectif pour explorer tout malaise qu'i.elles pourraient avoir avec leur environnement.

Cet atelier est ouvert aux femmes cis et trans*.

Marches de minuit


La marche comme acte d'affirmation a été au cœur du mouvement féministe en Inde. Des femmes qui se promènent dans leurs villages en battant des ustensiles d'acier pour réclamer des droits aux promenades silencieuses que nous avons toutes entreprises pour pleurer la mort de Jyoti Pandey en décembre 2016, les masses de personnes qui marchent ont toujours été une menace pour le pouvoir.
Mais s'il n'y a qu'un seul corps en jeu ? Est-ce qu'il est remarqué ? Est-ce que cela a de l'importance ?

Mallika Taneja: En 2016, j'ai décidé de partir pour une marche de 24 heures. Je m'intéressais à l'image d'un corps qui traverse le paysage des rues achalandées de Delhi, qui continue à marcher sans cesse, qui se fatiguer et continue tout de même. L'idée de laisser l'esprit l'emporter sur la matière est pour moi au cœur de l'idée de protestation. A aucun moment on n'oublie le regard que la rue urbaine jette sur le corps féminin. Ce regard constant fait de la marche un acte performatif. La difficulté de vivre dans une ville comme Delhi est qu'à un certain moment de la journée, marcher seule n'est pas une option pour les femmes. C'est ainsi qu'a commencé le processus de marche après minuit en groupes de femmes. Et c'est ainsi qu'est née l'initiative Women Walk at Midnight.

Women Walk at Midnight se déroule actuellement chaque mois dans différents quartiers de Delhi, chaque fois sous la direction d'une femme qui habite le quartier en question. A la veille du 15 août, 72e jour de l'indépendance de l'Inde, les femmes entreprendront une marche de 12 heures, traversant plusieurs quartiers de Delhi. Vous pourrez suivre l'initiative ici.

L'inspiration pour les marches vient de la pièce de théâtre 'Walk' de Maya Krishna Rao.

Mallika Taneja

Mallika Taneja est une artiste de théâtre qui vit et travaille à New Delhi, en Inde. Elle travaille en profondeur sur les questions liées au genre à travers ses performances et ses interventions. Elle s'intéresse à observer le corps dans le vaste décor de la ville et à étudier comment les corps occupent, défient et s'allient dans la ville, soit individuellement, soit en trouvant une communauté. À l'heure actuelle, Mallika est en tournée avec sa pièce solo intitulée BE CAREFUL qui parle du blâme de la victime, de la responsabilité sans fin des femmes et de l'amalgame malheureux et ironique entre la façon de se vêtir des femmes et la violence qui leur est infligée. Elle est en train de construire une nouvelle œuvre, ALLEGEDLY, qui examine le croisement du consentement, du droit, de la vérité, de la crédibilité et de la mémoire, ainsi qu'une autre œuvre autour des silences et de la stigmatisation entourant la maladie mentale.

En Inde, elle fait partie du collectif " Women Walk at Midnight " qui organise une promenade mensuelle dans différents quartiers de Delhi à des heures " interdites ". Elle a également commencé à explorer le plaisir, le féminisme et la performance à travers les Sex Chat Rooms, le point de départ d'un projet plus vaste appelé 'My Hollow Feminism'.

Elle se produira au Théâtre les Tanneurs du 24 septembre au 5 octobre (dimanche et lundi relâche). Plus d'infos sur le site du théâtre

Vous pouvez suivre le travail de Mallika sur
www.facebook.com/GoodGirlFromGoodFamily/
Instagram/goodgirlfromgoodfamily

Photos : (c) Women Walk at Midnight

Si vous ne recevez pas l'email confirmant la bonne réception de votre candidature, veuillez vous adresser au Cifas: